Le Collectif Anti Antenne-Relais du Plateau du Vercors lance une pétition à signer en suivant le lien ci-dessous:

PETITION

 

NON à la technologie WIMAX sur le Plateau du Vercors

OUI à l’ADSL renforcé et à la fibre optique pour un haut débit Internet de qualité, la préservation de notre santé et de notre cadre de vie !

 

Le Département de l’Isère, la CCMV (Communauté de Communes du Massif du Vercors), les maires des villages de Lans-en-Vercors, Villard-de-Lans et Saint-Nizier du Moucherotte projètent d’apporter le Haut Débit Internet aux habitants du Plateau, grâce à l’opérateur ALSATIS, via la technologie WIMAX.

 

Cette technologie est tombée dans la débâcle dans de nombreuses régions et plusieurs départements, (abandon en Auvergne, PACA, Somme, Artois, Aveyron, déclaré « erreur technologique » dans la Creuse …source: CRIIREM, document du blog: ici), pour plusieurs raisons :

 

1.     Son niveau technique est très inférieur à celui des technologies filaires (ADSL renforcé, fibre optique). Le WIMAX est jugé obsolète à bref délai. Sa qualité varie en fonction des conditions météorologiques (pluie, brouillard, neige, vent…) et dépend des obstacles (bâtiments, arbres, reliefs…) car il faut être « à vue » de l’antenne pour prétendre réceptionner du Haut Débit et les performances réelles ne sont pas celles annoncées.

 

2.    Son coût est excessif et injustifié, la rentabilité est désastreuse. Seuls les habitants « à vue » de l’antenne peuvent souscrire un abonnement. Ils doivent alors s’équiper d’une antenne extérieure (posée par un opérateur agréé, coût entre 150 et 300 euros) reliée à un routeur, relié à une box de l’opérateur, reliée à un ordinateur ET souscrire un forfait à cet opérateur. Il en résulte un nombre d’abonnements très faibles (78 abonnés seulement dans la Vienne, 80 en Vendée! source: CRIIREM, document du blog: ici). Pour amortir sa licence « 6 GHz », l’opérateur peut sous-louer alors ses pylônes aux opérateurs de téléphonie mobile, surexposant ainsi les riverains aux rayonnements électromagnétiques de Haute Fréquence.

 

3.    Sa toxicité sanitaire. Malgré des efforts de dissimulation et de désinformation, la population est de mieux en mieux informée. Le WIMAX est catastrophique pour les Electro Hyper Sensibles(source: CRIIREM, document du blog: ici). Les Hyperfréquences générées (de la famille des micro-ondes) ont été classées « 2B » (cancérigènes possibles pour l’homme) par l’OMS en 2011. Ces ondes s’ajoutent à celles de la téléphonie mobile, surexposant chroniquement la population notamment les enfants. LE prochain scandale sanitaire ?

 

A Lans-en-Vercors, l’implantation d’un pylône de 12m de haut est prévu à 150m d’une crèche et à 30m des premières habitations alors que le CRIIREM préconise une distance minimale de 500m !

 

Pour toutes ces raisons, le Collectif Anti Antenne-Relais du Plateau du Vercors demande aux élus d’abandonner ce projet WIMAX et de privilégier les alternatives filaires, inoffensives pour notre santé et celle de nos enfants, qui respectent le principe de précaution élémentaire, c’est-à-dire l’ADSL renforcée ou la fibre optique présente aux portes de Lans-en-Vercors, prête pour le raccordement !