Grâce aux sondes isotropiques d'Alain GAY représentant la Fédération Drôme Ardèche Isère des Collectifs de Riverains d'Antenne Relais et à son expérience de terrain, nous avons pu réaliser quelques mesures de notre exposition aux ondes Hyperfréquences sur Lans-en-Vercors jeudi 21 janvier 2016, en prèsence de Pierre Le Ruz, président du CRIIREM, expert Européen en nuisances électromagnétiques et en radioprotection.

DSC_0256Alain Gay à gauche, Sophie Héricher et Pierre Le Ruz.

Edit du 27 janvier 2016:

1. La sonde isotropique "TES 593" utilisée pour les mesures donne une valeur indicative du champ électromagnétique ambiant.

Pour prendre en compte les différents facteurs qui agissent sur les mesures (température, conditions météo : vent, neige, pluie, etc...) il est honnête de multiplier la valeur affichée par la sonde par 1,6.

Ainsi, si nous lisons sur la sonde 13,49 V/m, la valeur réelle du champ électromagnétique se situe entre 13,49V/m et (13,49 x 1,6 )V/m soit 21,58 V/m. Ceci est applicable pour toutes les mesures rapportées ici.

2. Il est important de garder à l'esprit qu'à partir du moment où les mesures sont supérieures à 0,6 V/m voir à 0,2 V/m, nous sommes bien loin des valeurs limites d'exposition préconisées par le Conseil de L'Europe dans sa Résolution du 6 mai 2011.

Lien (clic) : "Résolution de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe du 6 mai 2011" 5° point page 1, 8-2-1 page 2

 

 

Mesures au CAIRN (Cenre Culturel de Lans-en-Vercors), en espace public, devant la porte de la bibliothèque, valeur maximale mesurée : 13,49 V/m (Volts par mètre)

IMG_1440

Ce que le Professeur Le Ruz nous apprend :

Si la valeur très élevée de 13,49 V/m est confirmée par une expertise, le lieu pourrait être considéré comme atypique (terme utilisé par les professionnels).

Commentaire du Collectif : la valeur réelle estimée du champ électromagnétique se situe donc entre 13,49 V/m et 21,58 V/m d'après la sonde uilisée... et nous n'étions pas sous la borne où le champs pourrait avoisiner 40 V/m !

Le Professeur Le Ruz a précisé qu'il est possible de diminuer la puissance du signal WIFI émis, à 10mV/m soit 0,01V/m ! Des réglages à ces valeurs ont été effectués en région PACA et ... ça fonctionne !

Commentaire du Collectif : A noter que le WIFI (toxique) n'est absolument pas nécessaire et que le choix de connexions filaires (non toxiques) est à privilégier pour la santé de tous : du personnel, des visiteurs et surtout des enfants !

 Il y a illégalité car :

1. non respect de la loi Abeille : A l'entrée, il devrait y avoir un panneau indiquant la présence de WIFI dans le bâtiment (Article 4 II 3° dans la loi).

Complément d'informations :

ici : loi Abeille

ici Communiqué de Presse du CRIIREM

2. non respect des normes de compatibilités électromagnétiques : obligation de ne pas dépasser une valeur limite d'expostion de 3V/m, RadioFréquences et HyperFréquences confondues, pour ne pas mettre en danger les personnes porteuses de dispositifs médicaux (pace maker, distributeurs de médicaments... pouvant subir des perturbations électroniques).

3. non respect de la signalétique obligatoire dans un lieu où il y a du public et des travailleurs :

A côté de la borne, il devrait y avoir 3 pictogrammes de sécurité:

. Un pictogramme de danger

. Deux pictogrammes pour interdire au gens porteurs de dispositifs médicaux de s'approcher.

Compléments d'informations pour les points 2 et 3 : (clic)DirectivesEuropeennes (source CRIIREM)

ici : Directive 2013/35/UE

ici : Directive 92/58 concernant la signalétique

ici : Directive 2004/108/CE

ici : Décret français n°2006-1278

--------------------------------

D'autres mesures, à l'étage :

Devant la salle de musique :  5,178 V/m bien loin des 0,2V/m préconisé à terme par le Conseil de l'Europe...

ici : Complément d'informations "Résolution de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe du 6 mai 2011" 5° point.

 

IMG_1448

Devant les vestiaires hommes de judo : 5,174 V/m ...

IMG_1446

Des membres du personnel du CAIRN, présents sur les lieux, ont pris connaissance de ces mesures et ont bénéficié des alertes et conseils du Professeur Le Ruz et d'Alain Gay. Merci à eux de partager leur expérience avec autant de disponibilité !

Souhaitons que rapidement le choix du filaire (non toxique) soit fait au CAIRN et, qu'en attendant, des réglages à minima (0,01V/m), du WIFI (toxique), soient effectués pour la santé de tous !

Grâce à Alain GAY, le Collectif est désormais en possession d'une sonde isotropique et va pouvoir évaluer l'exposition aux rayonnements hyperfréquences des Lantiers, en quelques endroits publics.

-------------------------------------------------------------------------------------------

Pour signer notre PÉTITION : c'est ici.

Pour nous contacter, nous donner un coup de main ponctuel, nous rejoindre : c'est .

----------------------------------------------------------------------------------------------