M. le Maire de Lans-en-Vercors a adressé un courrier au Collectif le 4 février, qui est téléchargeable sur le site de la mairie (deuxiéme fichier pdf).

Voici la réponse du Collectif à ce courrier, le 11 février 2016 :

A l’attention de Monsieur Kraemer Maire de Lans en Vercors et de Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux
 
Monsieur le Maire,
 
          Suite à votre courrier du 4 février 2016, le Collectif Anti Antenne-Relais du Plateau du Vercors tient à vous féliciter des mesures de précautions prises pour la santé des habitants et des écoliers de Lans-en-Vercors et cela de votre propre initiative, dès le lendemain de la réunion d’information qu’il a organisée.  
Ces initiatives communales sont tout à votre honneur et laissent entrevoir de possibles actions communes liant les revendications du Collectif aux actions des responsables politiques locaux.
 
          Lors de la réunion du 21 janvier 2016, qui a fait salle comble, M. Pierre Le Ruz (Président du CRIIREM, expert Européen en nuisances électromagnétiques et en radioprotection) et M. Marc Cendrier (chargé de l’information scientifique pour l’Association Nationale Robin des Toits) ont clairement exposé les risques et les enjeux sanitaires des ondes électromagnétiques du groupe de la téléphonie mobile (WIFI, WIMAX, entre autres).  
 
          Concernant la toxicité de ces ondes, il existe plus de 3200 études scientifiques internationales qui traitent des diverses pathologies constatées en présence de ces émissions (voir PJ). A notre connaissance, il n’existe pas de réfutation scientifique de ces travaux.  
          La toxicité de ce groupe d’émissions est un fait établi sur le plan scientifique.
          Parmi ces émissions, les deux plus toxiques sont le WIFI et le WIMAX.  
          Il n’existe pas de protection efficace contre ces émissions.
            
            Disposant d’une sonde isotropique TES 593, donnant des valeurs indicatives ne se substituant bien évidemment pas à une expertise, le Collectif vous avait proposé d’effectuer avec vous quelques mesures en lieux publics : ceci afin de matérialiser la présence des émissions toxiques des Hyperfréquences dans notre environnement. Le but du collectif étant de sensibiliser la population de Lans en Vercors afin qu’elle puisse prendre conscience de cette pollution, s’en protéger ou demander protection.


          Indépendamment des considérations sanitaires, la valeur seuil de 3V/m à ne pas dépasser pour la compatibilité électromagnétique fait partie des normes NF EN 61000 applicables en France.  Lorsque ce seuil est dépassé, des pictogrammes de sécurité doivent être mis en place.

          Le Collectif est constitué de citoyens conscients de leur devoir d’alerter, d’informer et de résister à tout projet dangereux exposant à la toxicité des émissions électromagnétiques du groupe de la téléphonie mobile.  
En tant qu’adhérent, il demande conseil au CRIIREM dont il communique les avis scientifiques et techniques.  
Le collectif est soutenu par la fédération Drôme Ardèche Isere des Collectifs de Riverains d’Antenne-Relais et par l ‘Association Nationale Robins des Toits.
            Il est suivi à ce jour, par 765 personnes ayant signé la pétition « Non à la technologie WIMAX - Oui à l’ADSL renforcée et à  la fibre optique » .
 
          Le Collectif à travers ses actions citoyennes défend la Santé publique.
          Il combat le projet du département de déployer le 20mb à l’aide de technologies toxiques utilisant des hyperfréquences type WIFI - WIMAX
 
          A la réduction de la fracture numérique, le Collectif oppose un risque d’aggraver la fracture sanitaire entre les populations des territoires bénéficiant de solutions filaires et ceux subissant des technologies toxiques.
 
Le Collectif a pour avis qu’il devrait être soutenu par les responsables politiques locaux.  
Au delà de la fonction de Maire, le Collectif interpelle le Vice-Président de la Communauté de Communes du massif du Vercors : La CCMV affichant clairement sa volonté d’amener le très haut débit sur le plateau en confiant la maîtrise d’oeuvre au département de l’Isère.
Si vous êtes “conscient de l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé”, le Collectif serait heureux de vous compter parmi ses soutiens pour oeuvrer à l’installation du très haut débit dans les meilleurs délais et par des technologies filaires (fibre optique ou ADSL renforcée ) techniquement fiables, supérieures et inoffensives.
 
           Le Collectif vous remercie pour l’organisation de la réunion d’information publique prévue le 19 février et vous demande de disposer à cette occasion d’un temps de parole.
 
          Les membres du  Collectif Anti Antenne-Relais du Plateau du Vercors vous prient d’agréer, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux, l’expression de leurs salutations les plus distinguées.

Pièces jointes (par mail) en complément d’informations :
 
- Précautions vis à vis des émissions de la téléphonie mobile : 2 documents sur la Résolution de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe du 6 mai 2011 (ici sur le blog)
- Toxicité des émissions du groupe de la téléphonie mobile : 3 documents sur les rapports Bioinitiative de 2007 et 2012 (respectivement 1400 et 1800 études scientifiques citées), (ici sur le blog).
- Les raisons d’alerter : 2 pages extraites du dossier de l’Agence Européenne pour l’Environnement sur le Principe de précaution (8ème point à lire particulièrement, clic, ) Dossier complet consultable sur le blog (http://colantiantennev.canalblog.com) (ici sur le blog).

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A vos agendas : Réunion d'info sur le projet du Département vendredi 19 février 2016 à 18h au CAIRN à Lans-en-Vercors, organisée par la CCMV

Signer notre pétition ici.

Contactez-nous ici.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------