En mars 2016, des mesures d'ondes ont été effectuées sur Lans-en-Vercors, à la demande de la mairie, par un organisme mandaté par l'ANFR (résultats sur le site cartoradio ici).

Les résultats de ces mesures dîtes (dans Les Jours de Lans été 2016 page 8)  "officielles, réglementaires et objectives" ont été largement exploités par les élus pour leur communication auprès de la population dans Les Jours de Lans été 2016 (ici pages 8 et 9) ou le CCMV infos de juin 2016 (ici page 8).

Malheureusement "officielles, réglementaires et objectives" ne rime pas toujours avec "fiables"...

Le CRIIREM,  dans un communiqué de juin 2016 (A LIRE ATTENTIVEMENT ICI ou ici) alerte sur les mesures extrêmement faibles relevées par ces organismes, parfois en dessous des seuils de détection des appareils (c'est le cas des mesures sur Lans par exemple).

Le CRIIREM note que, curieusement, "A l'heure où les technologies sans fil sont de plus en plus présentes dans notre environnement, les niveaux d'expositions seraient de plus en plus faibles"...

Le CRIIREM rappelle également dans ce même document (toujours ici) qu'il juge le protocole de mesures "insuffisant pour évaluer le niveau d'exposition maximal aux différentes technologies impactant notre environnement" (à lire en parallèle du paragraphe en haut à gauche page 9 Les Jours de Lans été 2016)...

En conséquence, ce document d'alerte du CRIIREM a été joint à la pétition pour être porté à la connaissance des élus.