Dans "Les jours de Lans" été 2016 (ici), on peut lire en page 9 : "Les appareils WIFI utilisés par la Commune émettent donc à des niveaux d'ondes sans danger pour le public."

Dans le "CCMV Infos" juin 2016 (ici), on peut lire en page 8 : "A noter que le Département se contraint à respecter des normes très inférieures à celles préconisées par l'Organisation Mondiale de la Santé, le Centre de Recherches et d'Informations Indépendant sur les Rayonnments Electromagnétiques et l'Association Robin des Toits."

Un des arguments majeur des "Pro-WIFI" est d'affirmer (sans étude d'impact d'effets sanitaires sur le long terme...) que, puisque les ondes WIFI sont de faibles puissances et intensités, elles ne sont pas dangereuses...

En conséquences, le troisième document ( A LIRE ATTENTIVEMENT ici) joint à la pétition est un extrait d'un document de l'Association "Robin des Toits" (ici) explicant pourquoi les signaux WIFI sont toxiques malgré leurs faibles puissances et intensités.

Les caractéristiques des signaux sont en cause :

- une large bande d'extrêmement basses fréquences (ELF)

- sur une porteuse de la famille des micro-ondes (2,4 ou 5 GHz)

- émis en permanence de manière pulsée.

Source du document : ici.